Véronique Merlier      

Artiste de cirque      

Clown      

 1985, premiers pas de clown sous le chapiteau du cirque de Budapest

 À l’âge de 4 ans elle rencontre Achille Zavatta, dès lors une vocation est née. Elle a le « vice comica » qui ne s’apprend dans aucune école. Les techniques de cirque elle va les trouver dans les plus grandes Écoles Nationales de Cirque où elle est sélectionnée: A l'Ecole de cirque Fratellini (1981/1982), elle étudie l’art clownesque avec Annie Fratellini, à Állami Artistaképzö Intézet de Budapest (1983/1985) elle obtient son diplôme, la mention «excellente» et un habit de clown, et à l'École Nationale de Cirque de Montréal (1992/1996), un diplôme, les félicitations, un numéro de bicyclette artistique, et une spécificité en jeu d’acteur.

 1996, Véléolienne, numéro de bicyclette artistique, montréal.

Véronique se produit dans différents spectacles en France, en Belgique, en Suisse, en Italie et au Canada et participe à des galas et des Festivals.

En 1997, elle fonde la Compagnie Piste Sur Scène.
En 1999, elle crée avec la conteuse Isabelle Beaux un spectacle Conte et Cirque «Le Babil des Balles». 
En 2000, création d’un spectacle de Nouveau Cirque et Folklore Argentin, mis en scène par Michèle Meugens: «Szèrèlem».
En 2003, elle crée un spectacle clownesque et musical avec Stefan ORINS, pianiste, auteur et compositeur: «Nez-Sens ».
En 2005, elle met en scène « La Dernière Séance» avec deux danseurs du Ballet Jazz Art, trois artistes de cirque qui sont passés par des cirques aussi réputés que le Cirque Gosh, celui du Cirque du Soleil et des Arts Sauts.
En 2007, elle crée « Allo… Oh Là ! » Une rencontre avec un clown.
En 2008, « Bric à Brac », comédie clownesque avec Véronique Lausanne, comédienne, tournée en Italie.
En 2010, « Josée, au boulot!»,solo clownesque féminin, Coproduit par l'espace Culturel G.Brassens à ST Martin Boulogne,Le Centre de Culture Et d'Animation La Madeleine et l'Espace Catastrophe et le Théâtre de la Roseraie  à Bruxelles.
En 2015, "Josée, et la femme créa la femme", Josée, femme et clown, porte du bout de son nez rouge, la voix de ses sœurs. Avec un regard perplexe sur la femme d'aujourd'hui, Josée salue ces femmes d'hier et s'interroge sur la femme de demain...

 

1999, Le Babil des Balles.

2003, Nez-Sens

2007, Allo, Oh là!

2010, Josée au BOULOT!





 

2000, Szèrèlem.

2005, La Dernière Séance.


2015, Josée et la femme créa la femme

Elle encadre des stages axés sur le jeu d’acteur, la recherche et la construction du personnage tout en incluant les techniques de cirque.
Véronique Merlier, auteure et interprète, transmet l'art clownesque à l'Ecole de cirque d'Amiens, Pôle National des Arts du cirque et de la rue.
Elle conseille artistiquement et prête un œil à la mise en scène et à la création de numéros.
En parallèle de sa vie d’artiste, elle transmet sa passion pour les Arts du cirque et enseigne les différentes techniques. Son travail est axé sur le plaisir de faire et d’être tout en développant la créativité de chacun : le cirque est avant tout une philosophie de vie.

     Béatrice Conet

Technique son
Accessoires

Costumes
Décor

 

En 1989, après des études Universitaires à Paris VIII, une licence de Langues Étrangères Appliquées, Béatrice s’envole pour le Canada. Elle prépare sa Maîtrise et enseigne le Français à l’Université de Toronto.
Son retour en France la guide sur le chemin de l’école: elle enfile son premier costume, celui de maîtresse.
Un jour, elle croise Véronique Merlier, rentrée de Montréal, elles se racontent le Canada. Sensible à l’univers du spectacle, elle découvre les nouvelles formes des Arts du Cirque et en 1997 elle crée avec Véronique la Compagnie Piste Sur Scène.
Elle met sa créativité au service des spectacles de Piste Sur Scène.
C’est dans l’ombre qu’elle poursuit son voyage au centre des créations, elle navigue en sous marins, elle confectionne, perfectionne, affectionne, et actionne…
«Béa, elle apprivoise, elle tisse, elle habille, elle transforme.»

Artiste mélodieuse, elle accompagne et dirige le Clown en live. La proximité et la complicité avec « Josée » crée des situations burlesques et donne Nez-sens à un duo au féminin.

 

              Anne Terrasse

        Technicienne Lumière

        Réalisatrice

En 2003, Anne sort diplômée de l'
Ecole National Supérieure Louis Lumière, section Cinéma. Elle réalise des documentaires: 
"Si nous avions été des statues" ! et va mettre la lumière au service du spectacle vivant.
C'est au Théâtre du Rond Point, Théâtre Marigny, Théâtre 71, Théâtre Fontaine avec la Compagnie Colette Roumanoff, Michèle Guigon, Nicolas Vial, Nouara Naghouche, Mathilde Hennegrave... qu'elle va régir la lumière.
En 2011, elle rejoint la compagnie Piste Sur Scène. et illumine Josée.
Anne a plus d'un tour dans son sac, mélomane, elle joue de plusieurs instruments. De la pirouette au demi plié, il n'y a qu'un pas... mais c'est pour la danse ethnique que son coeur balance.
Derrière une poursuite, elle prête un oeil au cirque invisible de Jean-Baptiste Thiérrée et Victoria Chaplin, à Bernard Menez, Denis Podalydès, Buffo d’Howard Buten, Fellag... 

Cette artiste lumineuse fait la lumière sur un trio de femmes détonants: à voir absolument.
 Anne Seiller
Metteur en scène
Comédienne


 

Véronique Merlier, auteure et interprète, s'entoure du regard bienveillant d'Anne Seiller pour cette nouvelle création. Elles se sont rencontrées à l'Ecole de cirque d'Amiens, Pôle National des Arts du cirque et de la rue, Anne y enseigne la pratique théâtrale et Véronique l'art clownesque.
Anne Seiller s'est formée au conservatoire du 10 ème arrondissement de Paris, puis au cours Périmony, elle y obtient le Premier Prix, le Prix Henri Rollan et le Prix du public. Elle commence par jouer des auteurs contemporains. Elle intègre comme comédienne, pendant quatre ans, une troupe permanente en Russie. De retour en France, elle crée des spectacles jeunes publics, fonde sa compagnie Apocryphe Tendance, devient l'assistante personnelle d'Annie Girardot pour six de ses films et obtient un master professionnel de mise en scène et dramaturgie. Elle assiste à la mise en scène, Christian Benedetti, Valérie Guérachenko, Sophie Rappeneau, Jacques Vincey... Elle alterne aujourd’hui ses activités de comédienne et de metteur en scène entre ces deux pays, « Conversations conjugales » de Danielle Sallenave, « Une petite histoire de Pinocchio », « Johnny-Misère » de Sonia Ristic, « Si ça va, bravo » de Jean-Claude Grumberger, « Les absents ont démoli ma maison », de Marc-Anthoine Cyr, « Entre les murs », d'après le roman de François Bégaudeau.

 

Pierre Bourquin

 
Plasticien

 
Sculpteur


Sa création artistique est dirigée par plusieurs thèmes menés de front et souvent mélangés avec une malicieuse poésie: la bionique, l'intégration au sites (naturels ou construits), le vent et son action, la mécanique, l'écoulement du temps, le détournement et la manipulation des matériaux et des concepts…
«  Tenant de l’art public et donc d’une forme de sculpture sociale à mi-chemin entre esthétique et éthique, Pierre Bourquin crée ce qu’on pourrait appeler des  «  machinactions  »  qui sont des mécanismes sans fin. Une espèce de détournement de la quincaillerie industrielle, moins pour en dénoncer l’inanité que pour transcender l’objet et les matériaux employés, en opérant sur eux, ou par leur assemblage, des métaphores ludiques et poétiques.  »  (Fernand Rolet, juin 2001.)
En plus de ses interventions et réalisions diverses, Pierre Bourquin réalise les scénographies, décors et accessoires de compagnies du spectacle vivant, tels LA  Cie Caryatides  (Cyril VIALLON  , chorégraphe), la Fabrique de Théâtre  (yves brulois), le Théâtre de la Licorne (lille), le Théâtre de l’Engeance – Dire d’Etoilee, l'Artefact  (Arnaud Bruni), la Cie Roll Mops Théâtre (Boulogne sur Mer).